La démarche

L’usage métaphorique des éléments et processus constitutifs de l’espace géographique est varié et complexe (terrain, territoire, lieu, espacement, distance, représentation…).

Au-delà de son utilité comme figure de style, nous souhaitons ouvrir un espace d’échanges sur la pratique de la métaphore spatiale lors du colloque du CIST 2018. L’idée est d’en dresser une cartographie de ses usages contemporains, en mobilisant différentes méthodes de collecte et de traitement. Ces dispositifs, accessibles, participatifs et interactifs, se réfèrent à une grille de lecture en partie préétablie.

L’objectif est de tester l’hypothèse du caractère fécond et transversal de la métaphore spatiale, de questionner nos pratiques, de sensibiliser les participants à cette approche réflexive par des exemples.

  • Quels types et quelles pratiques de métaphores spatiales peut-on détecter dans les communications ?
  • Ces métaphores ont-elles une fonction pédagogique, heuristique ou conceptuelle ? Sont-elles les moyens d’un dialogue entre disciplines ?
  • Comment y est interrogée la théorie de l’espace géographique ?
  • Quels types d’espaces peut-on y découvrir (pratiqué, vécu, relationnel, abstrait, sensible, …) ?
  • Que nous dit l’usage de ces métaphores sur la géographie : ses concepts, ses méthodes et outils, ses territoires, leurs usages ; sa pertinence dans la société actuelle ?
  • Assiste-t-on à une circulation inter-disciplinaire ?

Notre recherche ayant plusieurs versants, la collecte d’informations sur l’usage de la métaphore spatiale et leur analyse préliminaire seront réalisées selon plusieurs modalités. Pour engager cette réflexion, nous présentons en amont nos problématiques de manière ludique via SMS, un site internet dédié. Une grille d’analyse simple et de petits questionnaires portant sur des textes et des illustrations permettront de recueillir les avis et perceptions des participants, en amont et au cours du colloque, en complément de l’analyse des résumés présentées en aval.